Lumbago, lombalgie, dorsalgie : comment les soigner. - VAINCRE LES TMS

Lumbago, lombalgie, dorsalgie : comment les soigner.

Mal de dos

RAPPEL : Ne jouez pas avec votre santé. Une visite médicale s’impose pour détecter si l’origine du mal de dos est purement mécanique et ne cache pas une maladie plus grave.

Dans l’article précédent, nous avons vu les causes mécaniques du mal de dos. Dans cet article, nous verrons ce qui est proposé pour soigner les douleurs.

Vous voulez savoir s’il est possible de s’en débarrasser pour améliorer votre qualité de vie sans en passer par l’opération.

Vous pensez que la solution existe et que vous finirez par la trouver en faisant des recherches sur Internet.

Vous faites partie de ces personnes qui sont convaincues que chaque problème à une solution.

Il faut juste trouver la bonne approche pour obtenir les résultats escomptés.

Sans l’expérience, il est difficile de s’y retrouver dans toutes ces méthodes.

Entre les blogs qui vous donnent des conseils généraux et ceux qui apportent des solutions inefficaces, il faut faire le tri.

Pourtant il existe des personnes qui ont eu ces mêmes problèmes, et qui ont trouvé les solutions permettant d’y remédier.

Alors je voulais vous offrir la liste de ce que vous pouvez faire pour passer à l’action et vous en débarrasser définitivement.

D’abord

Voici les 5 thérapies les plus importantes pour soigner le mal de dos.

1 - La phytothérapie

Des plantes pour les douleurs articulaires.

Il existe dans la nature des plantes qui soulagent la douleur et d’autres qui régénèrent le cartilage. 

Pour la douleur et l’inflammation 
l’harpagophytum : Cette plante a des propriétés antalgiques et antirhumatismaux, elle agit sur la douleur et sur l’inflammation. 

Les feuilles et les bourgeons de cassis : pour soulager les crises et diminuer les douleurs articulaires de l’arthrose.

Pour reminéraliser et régénérer le cartilage

La Prêle : très riche en silicium, cette plante est très utile à la régénération des tissus conjonctifs comme le cartilage, les tendons, les articulations

Lithothame : il s’agit d’une petite algue qui contient jusqu’à 75 % de son poids en calcium. Elle apporte du calcium, elle procure également de nombreux oligominéraux marins et du fer. Idéal pour la reminéralisation de l’os en synergie avec la Prêle pour l’apport en silicium. Son calcium aide à neutraliser l’acidité présente en cas de rhumatismes, de tendinite, d’ostéoporose ou encore de crampes.

Bambou : également riche en silicium, l’exsudat de la tige de bambou est connu pour ses effets stimulants sur la synthèse du collagène dans les tissus osseux. Il renforce la solidité osseuse, il est particulièrement indiqué pour les douleurs articulaires associées aux maux de dos.

L’absence de toxicité de ces plantes et leur efficacité au long court en fait un excellent traitement préventif. 

2 - Les huiles essentielles

Les huiles essentielles antalgiques, anti-inflammatoires les plus efficaces.


De nombreuses huiles essentielles ont un effet antalgique.

Certaines huiles essentielles, comme la cannelle, le girofle ou la menthe poivrée, diminuent la perception de la douleur, de par leur action anesthésiante

Les huiles essentielles anti-inflammatoires

L’acide salicylique contenu dans l’aspirine et extrait, à l’origine, du saule blanc, avant d’être synthétisé par l’industrie pharmaceutique, est l’une des molécules anti-inflammatoires les plus connues. 

L’huile de gaulthérie est fortement concentrée en salicylate de méthyle. Ce salicylate se transforme en acide salicylique lorsqu’il entre en contact avec la peau.

Les huiles essentielles de cajeput, de citron, de laurier et de girofle ont ainsi une action antinévralgique.

La lavande, la menthe poivrée, la sauge sclarée sont anti-inflammatoires

La gaulthérie convient particulièrement pour la prise en charge des douleurs articulaires à caractère inflammatoire, comme les blessures sportives ou les rhumatismes.

On trouve des préparations prêtes à l’emploi, sous forme de pommades ou d’onguents aux huiles essentielles pour les douleurs articulaires ou les traumatismes. 

3 - Les compléments alimentaires

Vous trouverez le meilleur ici : http://www.vegmarine.fr/

C’est un régénérant de l’os et du cartilage, ainsi que les muscles et les tendons.

4 - Les thérapies manuelles

L’ostéopathie.

Les pathologies concernées sont variées et la sciatique, le lumbago, les douleurs d’épaules font partie de ces attributions. 

La physiothérapie.

La physiothérapie regroupe un ensemble de traitements (techniques manuelles, exercices, électrothérapie, thermothérapie, etc.), que peut vous proposer votre masseur-kinésithérapeute pendant votre rééducation. Elle est particulièrement intéressante dans le soulagement à long terme des douleurs dorsales.

La kinésithérapie.

Les kinésithérapeutes sont très souvent sollicités pour traiter le mal de dos. Ce professionnel de santé intervient sur prescription médicale uniquement. Il fera appel à des techniques manuelles comme les massages ou les manipulations.

La fasciatherapie.

La fasciathérapie est une technique manuelle, apparue il y a une dizaine d’années en France. Cette méthode de massage doux et profond vise à détecter, puis à éliminer, les stress, douleurs, chocs ou microtraumatismes physiques et psychiques de la vie quotidienne.

Alors y a-t-il un moyen pour permettre de retrouver un dos en bonne santé avant qu’il ne se dégrade de plus en plus ?

Oui ! c’est la bonne nouvelle ! Il est possible grâce aux 4 thérapies d’améliorer le confort du dos et d’atténuer la douleur.

Mais le plus rapide est l’activité physique.

On peut retrouver un dos sain, mais cela va demander du travail, de la persévérance et de la constance.

La 1ere chose importante de faire : rétablir les conditions qui permettent à un dos de se réparer.

Dans l’ordre d’importance :

1 – il est important de perdre du poids si on en a en trop.

Les kilos en trop modifient les équilibres du rachis.

Et la zone lombaire est particulièrement sensible au moindre kilo en trop.

Ensuite, pour que la colonne se tienne naturellement en bonne position, elle a besoin d’un maintien musculaire : ce sera le point n° 2

2 – Le gainage : des exercices simples qui vont permettre de restaurer un bon équilibre pour le maintien de la colonne vertébrale.

3 – Enfin le dernier point : il faut que les disques intervertébraux reprennent leur forme naturelle.

Et donc il nous faut grandir à nouveau.

J’en parle un peu plus loin.

Alors est-il possible de retrouver le dos de nos 20 ans ?

Oui, c’est possible.

Voici les différentes techniques que j’ai découvertes lors de mes recherches.

À partir du moment où vous avez perdu l’excédent de poids.

Et que vous avez bien gainé la zone lombaire.

Et que vous avez bien intégré la routine d’exercices, les dégâts ont été stoppés.

Et vous avez pu ressentir un mieux-être.

Ça prend du temps, ce n’est pas facile à faire régulièrement, mais une fois que c’est en place le plus difficile est fait.

5 - La prise en charge personnelle

Comme vous l’avez vu, les 4 premiers points ont un impact plus ou moins efficace pour la prise en charge de la douleur.

Les solutions qui ont le plus d’impact sont les thérapies manuelles.

Par contre elle demande de se déplacer chez un thérapeute avec tous les inconvénients : temps de circulation, attente dans la salle d’attente, prix.

Il est préférable, une fois que l’urgence est passée de faire une prise en charge personnelle.

Voici les meilleurs techniques suivant votre condition physique.

- LE STRETCHING

Le stretching semble avoir une importance pour retrouver une taille et un dos en bonne santé.

Inconvénient : Peut être long avant d’avoir des résultats, demande de l’organisation pour passer la totalité du corps en étirement.

Oui il est préférable d’étirer tous les muscles du corps entier, pour éviter les déséquilibres posturaux.

Voici un livre qui présente un programme de stretching complet. C’est la routine que j’utilise.

Méthode de musculation, 110 exercices sans matériel, d’Olivier Lafay, édition amphora.

Oui c’est un livre de musculation au poids du corps, mais la partie que j’utilise c’est de la page 118 à 127.

Il y a 35 exercices pour le haut du corps, le milieu et le bas du corps.

– LA PLANCHE INVERSÉE

La planche inversée est une méthode vantée par l’auteur Jeff Sander de « tout se joue avant le petit déjeuner ». Inconvénient : il faut de la place.

Vous pouvez voir un modèle sur le lien suivant :

Planche d’inversion ergonomique

– SE SUSPENDRE LA TÊTE EN BAS

La suspension avec des gravity boot semble donner de bon résultat.

Inconvénient : il faut être jeune et musclé ou vieux et musclé.

Maintenant que les tendinites de mes épaules sont guéries, je vais pouvoir expérimenter. Je ferai une mise à jour.

(Attention par contre la posture de yoga sur la tête est fortement déconseillée. Le risque de pincement des cervicales et de chute est trop important. La position ne permet pas de décompresser la colonne, au contraire).

Voici un lien pour voir l’appareil

Inversion Boots

Et une vidéo You Tube

Vidéo Inversion Boots

SI ON FAIT UN TRAVAIL BUREAUTIQUE, EST-IL POSSIBLE DE COMPENSER PENDANT LE TRAVAIL ?

Oui, il y a deux moyens.

Le premier si vous travaillez assis, vous pouvez remplacer la chaise par un gros ballon, modèle à 129 €.

Tonic-chair

Le deuxième c’est d’avoir un bureau assis-debout qui peut se rehausser. Il en existe un modèle chez IKEA à 199 €.

Bureau assis-debout

RETROUVER UN CORPS SANS DOULEUR DEMANDERA DU TRAVAIL, MAIS…

N’abandonnez jamais.

Si vous voulez vraiment sortir de la spirale de la douleur, il faut mettre des actions en place.

Vous voulez en être ?

Alors voici ce que vous devez faire :

1 : si vous êtes en surpoids, faites-vous aider pour perdre le surpoids. Les bienfaits santé sont incontestables et vous bâtirez un futur meilleur.

Le meilleur ouvrage que je peux vous conseiller est :

Le modèle paléo de Mark Sisson, Thierry Souccar Editions.

Vous comprendrez les principes de l’alimentation et pourrez obtenir des résultats à vie rapidement.

Il ne sert à rien de pratiquer une activité sportive si la zone abdominale et lombaire n’est pas parfaitement maintenue.

Le Modèle Paléo

2 : Si vous n’avez pas de problème de surpoids, alors passer directement au gainage. RÉGULIÈREMENT.

– Pour le gainage, augmenter progressivement les temps.

Nous avons fait le tour de tout ce qu’il est possible de faire pour améliorer la douleur lombaire. J’espère que cet article vous a aidé à comprendre qu’il est possible de sortir de cette spirale.

Ce n’est pas une fatalité. Et vous qu’elle méthode utilisez-vous pour soulager vos douleurs de la zone lombaire ? Répondez sous la vidéo.

Après les solutions, voyons le moyen le plus simple, facile et élégant pour mettre définitivement fin aux maux du bas du dos.

Pour lire le 3e article de cette série sur la lombalgie

​Les meilleurs exercices pour le mal de dos.​​​

Pour revenir sur le 1er article de cette série sur la lombalgie

Lumbago, lombalgie, dorsalgie : Les causes du mal de dos.​​​

Avez-vous appris quelque chose de nouveau dans cet article ?

Montrez votre appréciation en cliquant sur l'icône de partage sociale et transmettez-le aux personnes qui en ont besoin !

play
Vous pouvez réagir à cet article ci-dessous.

Reglementation-Facebook
Partager c'est aimer
Thierry
 

Thierry Rocard est instructeur de Kundalini Yoga . Sur ce site je m'intéresse à tout ce qui peux améliorer la santé, la vitalité, la longévité, la lutte contre la douleur. En savoir plus

>