Lumbago, lombalgie, dorsalgie : Les causes du mal de dos.

Lumbago, lombalgie, dorsalgie : Les causes du mal de dos.

En avez-vous assez de souffrir de votre dos ?

Croyez-moi, je suis passé par là.

Vous vous rappelez l’époque ou vous n’aviez aucun problème avec votre dos ? Il fonctionnait normalement et vous n’y pensiez même pas.

Alors qu’aujourd’hui il se rappelle souvent à vous à cause de l’inconfort créé par la douleur.

Maintenant vous vous demandez quelle est la cause de votre mal de dos, qui détériore votre qualité de vie.

Voici les 3 causes principales du mal de dos

1 - La position assise

2 - Le manque de mouvements

3 - Le tassement des disques intervertébraux

1 - La position assise

Savez-vous combien de temps nous passons assis au bureau durant notre vie ?

5 ans !

C’est énorme. 5 ans d’immobilité ! Alors que le corps est conçu pour le mouvement.

Combien d’années passées assises au bureau

Le meilleur moyen pour éviter que cela s’aggrave c’est de varier les mouvements.

Ça ne date pas d’hier, mais de 12 000 ans lorsque l’agriculture est apparue et que les gens on commencer à reproduire les mêmes gestes à longueur de temps.

La contrainte exercée sur notre corps ne correspond pas à ce qu’il a été conçu par la nature.

La marche et la course, la position debout.

Le problème lorsque l’on travaille en bureau, c’est la position assise.

En effet le corps n’est pas conçu pour s’asseoir sur une chaise.

Pour les Asiatiques, cette position est une position demi-assise et non pas une position assise.

Alors serez-vous capable d’énumérer les 5 positions naturelles du corps humain, dont 3 assises.

Je vous laisse réfléchir un peu avant de donner la solution.

En effet l’humanité existe depuis la nuit des temps, mais pas la chaise.

Le corps est conçu pour rester :

1 – debout,

Les positions naturelles des humains

Femme debout

2 – accroupi,

Les positions assises naturelles des humains

Homme accroupi

3 – assis sur les talons,

Les positions assises naturelles des humains

Homme assis sur les talons

4 – en tailleur,

Les positions assises naturelles des humains

Bouddha doré assis en tailleur

5 – couché.

Les positions naturelles des humains

Couple allongé dans l'herbe

Donc si vous avez un canapé … Ce n’est pas très bon pour votre dos.

UNE POSITION DÉLÉTÈRE POUR LE CORPS.

Le fait de rester assis toute le journée si vous faites un travail de bureau, va créer des contraires sur différentes parties du corps.

  • La nuque
  • Les épaules
  • Les coudes
  • Les poignets et les doigts
  • La colonne
  •  Les hanches
  • Les genoux
  •  Les chevilles
  • Les pieds

Il est donc nécessaire de faire travailler ces parties du corps pour compenser les effets délétères de la position assise.

Vaincre les TMS

2 - Le manque de mouvements

Permet à la douleur de s’installer

Lorsque nous sommes jeunes, nous sommes habituellement plus actifs et notre corps se remet plus facilement des stress que nous lui imposons.

Mais au fur et à mesure que nous vieillissons (on récupère mieux à 20 ans qu’à 30 ans, 40 ans, 50 ans), les processus de réparations deviennent plus lents.

Nous faisons moins d’activités physiques.

Nous passons de plus en plus de temps immobile.

La position debout devient même fatigante.

Au travail en bureau les tâches se font de plus en plus à partir de l’ordinateur, jusqu’à l’impression des photocopies qui se font d’un clic de souris.

Pendant les poses et bien, nous nous asseyons en prenant un café.

Pause café entreprise

Puis nous retournons nous asseoir pour continuer notre travail.

Le repas du midi s’il se prend à la cantine se fait aussi en position assise.

Et si nous mangeons chez nous, la plupart du temps nous prenons notre voiture ou les transports en commun.

Bref, nous passons notre journée dans une position inadaptée pour toutes les parties de notre corps.

Cela crée des déséquilibres importants qui vont modifier les contraintes articulaires et musculaires jusqu’au stade ou la douleur commence à s’installer.

À ce moment, vous vous dites : « Je ne sais pas ce que j’ai, mais j’ai de plus en plus mal au dos. »

Et vous continuez, jusqu’à ce que cela devienne inconfortable, puis intolérable. Ce qui vous pousse à consulter votre médecin, puis un spécialiste si nécessaire.

Mais le mal est fait et il est là pour durer.

Car à partir du moment où l’on dépasse les capacités de régénération naturelles du corps, il n’est plus possible pour lui de compenser et il lâche.

On continu les mêmes mouvements, les mêmes postures et comme la douleur vient de la posture et du manque de mouvements, elle reste et continue de s’aggraver jusqu’à nécessiter des soins plus lourds comme : l’arthrodèse lombaire (intervention chirurgicale qui a pour objectif de bloquer définitivement une ou plusieurs des articulations intervertébrales de la colonne lombaire).

Bref, la partie du squelette qui est fragilisé se détériore de plus en plus.

La douleur prend alors tout l’espace de la conscience et nous rend agressifs envers ceux qui ne souffrent pas.

Et ils ne comprennent pas que cette douleur nous taraude au point de nous rendre invivables.

La douleur est un messager, un cri du corps pour vous aider à prendre conscience qu'il faut changer de comportement, d’habitude, pour retrouver l'homéostasie.

3 - Le tassement des disques intervertébraux

LES DOULEURS DE LA ZONE LOMBAIRE.

Savez-vous que lorsque l’on vieillit, il se produit un tassement des disques intervertébraux ?

La nuit lorsque vous dormez, il n’y a plus l’effet de pression, dû à la pesanteur sur vos disques.

Normalement, les disques intervertébraux vont se réhydrater et reprendre leur forme normale, ils retrouvent leur épaisseur.

(Durant la journée, notre taille diminue de deux centimètres.)

Mais l’hydratation se fait de plus en plus mal à mesure que nous vieillissons.

Les disques s’hydratent moins la nuit et ne retrouvent plus leur taille d’origine.

Et souvent, vous commencez à avoir mal au bas du dos de manière de plus en plus fréquente.

Notre taille diminue-t-elle avec l'âge ? Entre 20 et 65 ans la perte est de 4,5 cm en moyenne

Click to Tweet

Pour les personnes âgées, la perte de la taille peut aller de 5 à 7 centimètres ! au cours de la vie.

Ce qui est énorme !

Au fur et à mesure que le temps passe, les disques intervertébraux deviennent moins épais.

Jusqu’au jour où les problèmes commencent :

  • Les disques intervertébraux deviennent trop fins pour que leur travail d’amortisseur ne se fasse plus.
  • De plus les nerfs sont irrités, ce qui provoque la douleur.
  • Surviennent alors les sensations désagréables que les vertèbres se touchent comme s’il n’y avait rien pour faire tampon.
  • L’apparition des douleurs lors de certaines postures que vous faisiez avant sans problème.
  • Les maux de dos en position couchée qui vous réveille la nuit.
  • Ou lorsque l’on fait une randonnée ou une marche, le dos devient de plus en plus raide et inconfortable au fur et à mesure de la promade.

RETROUVER UN CORPS SANS DOULEUR DEMANDERA DU TRAVAIL, MAIS…

N’abandonnez jamais.

Si vous voulez vraiment sortir de la spirale de la douleur, il est bon de comprendre comment le cycle de la douleur se crée.

C’est le but de cet article.

Dans le prochain article, nous verrons les solutions qui existent pour le mal de dos.

D’ici là, vous pouvez laisser un commentaire ci-dessous. Je les lis tous et j’y réponds.

Après les causes, voyons les moyens pour agir sur le mal de dos.

Pour lire l'article suivant cliquez sur le lien suivant.

Lumbago-lombalgie-dorsalgie comment les soigner

Avez-vous appris quelque chose de nouveau dans cet article ?

Montrez votre appréciation en cliquant sur l'icône de partage sociale et transmettez-le aux personnes qui en ont besoin !

Vous pouvez réagir à cet article ci-dessous.

Reglementation-Facebook
Partager c'est aimer
Thierry
 

Thierry Rocard est instructeur de Kundalini Yoga . Sur ce site je m'intéresse à tout ce qui peux améliorer la santé, la vitalité, la longévité, la lutte contre la douleur. En savoir plus

>