2 Vous vous sentez impuissant(e) face au stress - VAINCRE LES TMS

2 Vous vous sentez impuissant(e) face au stress

Le système limbique

L’origine du stress : la guerre des 2 cerveaux.


Pour comprendre l’origine du stress, il faut se pencher sur la structure de votre cerveau.


Différent du cerveau supérieur, le cerveau émotionnel contrôle les émotions et la physiologie du corps :

  • le rythme cardiaque,
  • la sécrétion des hormones,
  •  la respiration,
  • la tension artérielle,
  • l’appétit,
  •  le sommeil,
  •  la libido. 

C’est ce qui nous permet d’être sereins et de profiter de la vie quand il est équilibré.

Il maintient l’homéostasie.

Il est peu perméable à la parole et à la raison.

Il réagit aux traumatismes du passé.

Il est reprogrammable naturellement en passant par le corps. Il possède ses propres capacités d’autoguérison.

Le cerveau préfrontal et cortical contrôle :

  • la cognition,
  • le langage
  • le raisonnement
  • l’attention,
  • la concentration
  • la réflexion,
  • la planification,
  • le comportement moral

Lorsque le cerveau émotionnel et le cerveau cortical coopèrent c’est le bien-être, lorsqu’ils sont en compétition c’est le mal-être.
Lorsque l’on a un projet, on a une émotion positive (cerveau limbique) et lorsque l’on agit pour ce projet on utilise le préfrontal et le néocortex. Les 2 cerveaux travaillent dans le même sens.

Le problème c'est que

Le cerveau limbique est capable de débrancher le préfrontal pour faire face à des situations de dangers, très utile dans un environnement hostile. Or, après un traumatisme il peut devenir hypervigilant et déclencher la mise hors service du préfrontal dans n’importe quelle situation s’il est devenu trop sensible.
On ressent le cœur battre à tout rompre, l’estomac se nouer, les jambes et les mains tremblent, on transpire. Et impossible au préfrontal de reprendre le contrôle.

Le cerveau cognitif n’est pas suffisant pour avoir une vie équilibrée.

Le cerveau cognitif sert à comprendre et à modérer les états émotionnels lorsque le rapport est équilibré.
Par contre si l’on n’écoute pas notre cerveau émotionnel, on perd la capacité à avoir une vie équilibrée.
Le fait de ressentir nos décisions dans notre cœur ou notre ventre permet de ressentir si nous prenons une bonne ou une mauvaise décision.
Notre intelligence corticale n’est pas suffisante pour nous guider dans notre vie et nos projets.
Et puisque le cerveau limbique s’exprime à travers notre corps, il peut en cas de conflit déclencher...

... les maladies liées au stress :

  • la fatigue inexpliquée, 
  • le rhum,
  • l’hypertension,
  • les infections à répétition,
  •  les maladies cardiaques,
  • les troubles intestinaux,
  •  les problèmes de peau.

Lorsque les deux cerveaux sont en harmonie, nous sommes dans un état de bien-être. Nous nous sentons bien. Il est possible d’entraîner le cerveau à fonctionner en synergie grâce à des exercices qui vont muscler l’intelligence émotionnelle.

C’est ce que vous découvrez à la page suivante : les solutions

Partager c'est aimer
>